Google devient-elle une entreprise dangereuse ?

Aujourd’hui tout le monde utilise Google (près de 90% de la population française), ainsi que les différents outils gratuits mis à la disposition par cette entreprise internationale. Avec un chiffre d’affaire de 13 milliards de dollars, Google a les moyens de se diversifier, et  n’hésite pas à le faire dans de nombreux domaines tels que les smartphones, réseaux sociaux mais aussi d’autres plus surprenants comme la robotique, l’intelligence artificielle et les nanobiotechnologies…


Google a ses bons cotés

Il est maintenant très pratique de faire des recherches sur Google, on lui pose des questions comme si l’on demandait une information à un ami. Il nous répond assez précisément, traduit les langues étrangères et indique où trouver quoi. Un bon nombre d’outils gratuits sont proposés et même pour nous en tant que développeurs web, il est bien pratique et souvent simple d’intégrer ces outils dans un site web. Tous ces outils sont centralisés en un seul endroit, le navigateur ! Cela permet de les utiliser plus simplement encore et  même créer un réseau social pour mieux deviner ce que l’on recherche, bref on ne peut plus s’en passer !

Oui oui, c’est fort pratique, mais ?

Cela ne devient-il pas dangereux ? Qu’une seule et même entreprise soit présente dans toutes les actions que l’on entreprend sur le web ? Qu’on consulte ses mails, qu’on parcourt les actualités, qu’on stocke des documents privés et professionnels, qu’on regarde une vidéo, ou qu’on fasse du shopping, (la liste est encore longue) : Google est toujours là. Veillant sur nos clics et les mots tapés sur notre clavier. Il est souvent reproché à Facebook d’être intrusif et d’exploiter touts les informations récoltées,  mais pourtant il n’a rien inventé dans le domaine, Google le faisait déjà et ce depuis plus de 10 ans (sortie de Gmail) !

La relation entre Google et la notion de vie privée

Pour annoncer directement la couleur, on commence avec une citation d’Eric Schmidt, le PDG de Google. Ceci pour justifier qu’il est parfaitement normal de tracer toute l’activité des internautes sur le web:

« Si vous faites quelque chose que vous souhaitez que personne ne sache, peut-être devriez vous commencer par ne pas le faire. »

En effet Google ne peux pas défendre le concept de vie privée numérique, son fond de commerce s’est bâti sur le fait de toujours mieux savoir ce que recherche ses internautes !
Au début, le « contrat » était clair : dis moi ce que tu recherches et je te trouverai ce que tu veux. Au passage je mets quelques petites pubs sur les cotés, ça ne te dérange pas hein ?
Mais par la suite c’est devenu plus insidieux : ça te dit d’utiliser ma boîte mail ? Elle est super pratique ! Au passage je scanne le contenu de tes mails pour te balancer des pubs ciblés quand tu iras sur internet, ça ne te dérange pas hein ? En fait non, que cela te dérange ou pas je ne te demande pas ton avis.
Ce n’était qu’un début, car maintenant Google met à disposition beaucoup d’outils qui vont lui permettre de mieux vous cibler, Google+ en est un excellent exemple.

La neutralité de Google vis à vis de l’information

D’un point de vue purement pragmatique et commercial, Google a assurément intérêt à être neutre dans les résultats de son moteur de recherche. Pourquoi ? Une fois de plus, parce qu’il s’agit de son fond de commerce. Si Google n’est plus neutre, qui va nous assurer que les résultats sont les plus justes possibles ? Et c’est justement la qualité de son moteur de recherche qui nous amène à l’utiliser. Donc oui Google s’efforce d’être neutre selon les spécialistes du référencement web.
Mais il ne faut pas non plus trop l’embêter… Car selon certains journaux, la firme aurait déjà blacklisté (supprimé des résultats de recherche) des sites de médias qui auraient un peu trop dérangés. Pour l’exemple, des journalistes américains ont diffusé des informations assez précises sur le PDG Eric Schmidt grâce à devinez qui?? Google !
Ils ont donc été « punis » pendant 1 an.

En conclusion, revenez au minitel !

Euh non, peut-être pas non plus. Google reste un outil très puissant qui nous facilite grandement la vie ! Il faut simplement être conscient de ce à quoi on s’expose, il faut connaître le prix de la gratuité. D’ailleurs ceci s’applique également pour Facebook et à d’autres sites et services sur internet qui vendent nos informations.

Vous avez aimé ?


Vous pouvez laisser un commentaire

Laissez un commentaire